Bienvenue à Curitiba : un autre visage du Brésil

Dimanche 6 Novembre, 2016 :  Après une semaine passée à Rio de Janeiro il était temps pour nous de prendre la route pour notre nouvelle destination : la ville de Curitiba à 850km au sud de Rio. Son nom vous dit sûrement pas grand chose (sauf si vous avez suivi assidument il y a deux ans la Coupe du Monde de football, Curitiba ayant été l’une des villes hôtes) pourtant la ville est la capitale de l’Etat du Paraná, dans le Sud du Brésil; ce qui fait d’elle la 8ème ville la plus peuplée du Brésil et la 5ème ville la plus riche du pays.

screen-shot-2015-01-22-at-06-53-20
Curitiba – Rio de Janeiro

La ville de Curitiba est connu pour avoir été jusqu’à il n’y a pas très longtemps LA ville modèle d’Amérique du Sud grâce à son plan d’urbanisation innovateur commencé dans les années 1970 par le maire de l’époque Jaime Lerner. Elle a d’ailleurs souvent été considérée comme étant l’une des villes les plus écologiques du pays ayant la meilleure qualité de vie, grâce notamment à ses nombreux espaces verts implantés aussi bien au coeur de la ville qu’à ses alentours.

curitiba
Jardin Botanique de Curitiba

Ce qui surprend à Curitiba, c’est que la ville ne ressemble pas vraiment à toutes les autres grandes villes du Brésil; elle est considérée comme étant la cité la plus européenne du Brésil…on est donc loin du dépaysement total. Pourquoi donc me diriez-vous ? Premièrement par son climat : Curitiba est en effet la capitale la plus froide du Brésil…^^ La température annuelle étant de 16 degrés environ; et le mois de février étant le plus chaud, avec une moyenne de 20 degrés. Au delà de ça, le climat à Curitiba est connu pour être très changeant : les locaux (les curitibanos) ont l’habitude de dire qu’en une journée on peut voir les 4 saisons s’enchainer; et que de ce fait beaucoup de gens ont du mal à s’habituer à ce climat particulier. Je dois dire que pendant mon séjour ce fut effectivement le cas; il pouvait faire très froid le matin avec un ciel couvert, se mettre même à pleuvoir puis d’un seul coup l’après-midi faire un grand soleil et une température de 30 degrés.. et ainsi de suite tout au long de la journée…!  De part son architecture, sa population et son système de transport public, Curitiba s’inspire ainsi beaucoup du modèle européen : comme énoncé précédemment, la ville est un exemple de planification du développement urbain, grâce, entre autre à l’invention du métro de surface et des bus « biarticulados« , ces bus à deux accordéons, long de 28 mètres (les plus long du monde) et pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes, exportés partout dans le monde. Ainsi, si vous vous promenez à Curitiba vous ne pourrez pas passer à côté des fameux tubes d’embarquement installé un peu partout dans la ville.

Tubes d'embarquement Curitiba
Tube d’embarquement

Voici donc pour la partie présentation générale de la ville de Curitiba. Après avoir fait Rio de Janeiro, on pourrait se dire qu’il n’y a pas grand chose à visiter à Curitiba…, et pourtant! Nous avons été très chanceux car pour nos premiers jours, le temps fut très beau (même très chaud!), ce qui nous a laissé le temps de visiter les lieux les plus intéressants de la ville. Petit tour d’horizon…

Museu do Olho de Curitiba
Musée Oscar Niemeyer

Notre premier arrêt à été le MONMusée Oscar Niemeyer, « Museu do Olho » comme on l’appelle ici, en référence à son design en forme d’oeil. Le musée à été inauguré en 2002, et il est consacré plus particulièrement à l’architecture, au design et aux art visuels. De part l’importance de sa collection, il représente une institution culturelle à rayonnement mondial : il est d’ailleurs l‘un des plus grands musées d’Amérique du Sud et selon une étude allemande sortie en 2013, il à été élu parmi les 10 musées les plus spectaculaires du monde. Le musée mérite donc naturellement quelques heures de votre temps si vous passez par la capitale paranaense.

Jardin Botanique de Curitiba
Jardin Botanique

Après cet arrêt culturel, nous avons pris la route vers le Jardin Botanique de Curitiba, l’un des emblèmes de la ville grâce a son impressionnante serre en verre et acier, et qui fut inaugurée en 1991. A partir de la serre il est possible d’avoir une vue panoramique sur les jardins à la française avec en fond les grattes ciel du centre ville. La serre quant à elle est d’inspiration Art Nouveau, et est directement inspirée du Palais de Cristal de Londres du XIXème siècle.

Serre du Jardin Botanique
Serre du Jardin Botanique

Celle ci regorge de pas moins de 300.000 espèce de la flore brésilienne.  L’entrée du jardin est gratuite, et de ce fait de nombreux jeunes curitibanos y viennent également pour se détendre et profiter de l’étendu des espaces verts, ainsi que pour faire leur jogging le long du petit lac présent à l’intérieur.  Notre première après-midi se limita à ces deux visites, nous gardions le plus important pour la journée suivante :

bosque
Tour des Philosophes – Bosque Alemão
  • Le Bosque Alemão : Inauguré en 1996, le bosque alemão rend hommage à la culture et aux traditions des immigrés allemands qui se sont installé à Curitiba dès 1833 et qui ont grandement contribué au style de vie de la ville depuis. Le lieu d’étend sur 38 milles mètres carrés, dont la plus grande partie est dans les bois. A partir de la Tour des Philosophes, il est possible d’avoir une vue panoramique sur la partie préservée ainsi que sur la ville de Curitiba. En continuant le parcours, vous partirez sur les traces des célèbres Hansen et Gretel qui vous mènera jusqu’à la fameuse « maison en bonbon » où généralement les samedis après midi les enfants peuvent y écouter des contes.
Universidade Livre do Meio Ambiente em Curitiba
Unilivre – Universidade Livre do Meio Ambiente
  • Unilivre -Universidad livre do meio ambiante : Pour une communion totale avec la nature ce lieu est sans conteste l’endroit idéal. A partir du parking il faut prendre un petit chemin à travers les bois, qui à la fin débouche sur un lieu magique et paisible : un petit lagon entouré de roches impressionnantes. Une construction tout en bois complète également le paysage : celle ci est composée de plusieurs salles de classe, parfois occupées, autours desquelles s’articule un chemin en spirale qui vous mènera tout en haut de l’édifice pour une vue panoramique du lieu à vous couper le souffle.
Universidade Livre do Meio Ambiente de Curitiba
Vue panoramique – Unilivre

L’Unilivre à été inauguré en 1992 avec la présence de l’océanographe français Jacques Cousteau. Le lieu est une ONG a but non lucrative, et qui a pour vocation la préservation de l’environnement par le biais principalement donc de cours, de conférences et d’activités liées à l’éducation environnementale.  Ce fut sans aucun doute l’un de mes endroits préféré de Curitiba! Un de mes autres lieux favori fut celui que nous avons fait juste après :

Parque Tanguá de Curitiba
Parque Tanguá
  • Parque Tanguá : C’est l’un des principaux parcs de la ville, et qui s’étend sur pas moins de 235 milles mètres carrés. Celui-ci fut inauguré  en 1996, et il surprend immédiatement par sa beauté. La partie supérieure comprend un petit jardin avec des fontaines et un point de vue (« mirante« )de 65m de hauteur sur toute la partie inférieure.

    tangua1
    Parque Tanguá

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La partie inférieure du parc est composée d’une cascade, de deux lagons, d’un tunnel artificiel à travers la roche qu’il est possible de visiter soit à pied ou soit à bord d’une petite barque , mais aussi de pistes cyclables, d’aires de pique-nique et d’espaces verts. Tout comme les lieux précédents, l’entrée du parc est totalement gratuite donc autant en profiter car ce lieux est particulièrement magnifique, surtout lorsque le soleil est de la partie 🙂

Opera de Arame de Curitiba
Opera de Arame
  • Notre journée se termina par la visite de l’Opéra de Arame : Un opéra de forme circulaire ressemblant à une cage et construit à partir de tubes en fer.
Opéra de Arame de Curitiba
Intérieur de l’Opéra de Arame

L’auditorium a une capacité de 2.400 personnes et est implanté au coeur d’un parc sur l’emplacement d’une ancienne carrière de granite, au milieu de la végétation. Il est bâti le long d’un lac; ainsi son accès se fait à partir d’une petite passerelle sur pilotis. L’endroit fait parti, avec le Jardin Botanique, des emblèmes de la ville de Curitiba, et l’un comme l’autre, offrent un magnifique spectacle aux visiteurs dès la nuit tombé.

Dû au mauvais temps, les jours suivants il ne nous a pas été possible de visiter le reste de la ville comme on l’aurait souhaité (bien que nous avions déjà vu les principaux lieux d’intérêt). Mais par exemple, nous avions prévu d’aller à la Tour Panoramique de Curitiba, à partir de laquelle il est possible d’avoir une vraie vue 360° de la ville (sans grand intérêt donc si le temps est couvert), de la même façon que nous voulions aller au Parc Zoologique également..

Même si ce n’est pas Rio de Janeiro, comme vous l’avez vu, la ville de Curitiba a beaucoup à offrir aux visiteurs de passage, et ce fut très intéressant de découvrir une autre facette du Brésil. Je conseillerais néanmoins d’y aller les mois de Janvier ou Février afin de s’assurez d’un maximum de beau temps 😉

La suite, et la fin mon périple brésilien m’emmèneras au Nord-Est dans la ville de Natal .

tangua3

En attendant, pour suivre mon quotidien : Rendez-vous sur mon compte Instagram (@bruno.fus)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s